Banda D'lyre en Saint Georges | Fanfare à Saint Georges les Baillargeaux

Banda D'lyre en Saint Georges

  • SGF  2019 – St Georges en Couzan
    SGF 2019 – St Georges en Couzan
  • La Banda D’Lyre
    La Banda D’Lyre
  • Notre nouvelle tenue
    Notre nouvelle tenue

Bienvenue sur le site D’Lyre en Saint Georges les Baillargeaux

Loin de la fanfare traditionnelle, nous, D’lyre en Saint Georges, formons un groupe de festifs, passionnés et prônons “La joie d’être ensemble”, peuchère !

On vous invite au voyage… En avant, suivez-nous !

Départ de SAINT GEORGES LES BAILLARGEAUX dans la VIENNE près du FUTUROSCOPE.

Première escale, Caracas, au marché de la place, pour entamer les premières notes d’« Adelita ».

À défaut de tâter les ananas de la belle nana, dont on taira le nom… l’une des 2 Claude, Cathy, Chris, Sandrine, Cécile ????… non, non on ne dira rien !!

Passons du soleil de Caracas et coiffons nous de la chapka pour… 1 2 3, 1 2 3… et un petit air de “valse russe ” flâne dans les airs du froid sibérien. Mais, notre esprit est engourdi ou bien… ? Voilà qu’un cow-boy, un indien, un policier, un gars du bâtiment et un soldat se trémoussent sur les premières notes jouées par Claude, Chris, Cécile, Francis et Gaëtan, nos saxophonistes alto, et font des trucs bizarres avec leurs bras ; on dirait qu’ils forment des lettres, « Y M C A », mais qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ….. ? Mystère, sûrement un vieil adage de l’ouest américain d’un petit village sûrement nommé People… !!

Nous continuons notre périple en enfourchant notre « Pottoka » et direction l’Autriche pour déguster un p’tit « Vino Griego » (Eh oui, pour le côté culturel, ce titre si célèbre interprété par toutes les bandas qui se respectent, a été écrit par un autrichien et évoque la vie des travailleurs grecs émigrés et le goût du vin de leur pays !)

Mais, que se passe-t-il ?? … une ligne de fêtards se forme au sol, emboîtés les uns dans les autres, les bras en l’air, se balançant d’avant en arrière… et une personne devant cette rangée patiente et nous fait signe… Alors sous la baguette de Jean-Michel notre chef, Jean-Mi au souba et Guy à la basse, entament les temps, Dominique et André assurent les contretemps au ténor, accompagnés des alto, et notre unique Cathy au soprano lance le chant. Ce chant, si festif et envoûtant…. et bientôt suivent Alain, Philippe, Pascal et Marcel à la trompette et c’est l’explosion…. Un inconnu se poste devant la rangée et il s’élance sur les autres et remonte la ligne portée par ces fêtards, et chacun à son tour remonte le « Paquito »…

C’est carrément « Magic in the Air » ; quel plaisir pour nous de jouer pour vous, vous qui aimez vous amuser. Et puis voilà, que pris dans la fête, on se retrouve sur les bords de la Garonne entourés de “Piranhas” ! Pour essayer de les amadouer, notre cher président Jean-Mi, pousse la chansonnette mais comme la chanson le dit « qu’il vaudrait mieux jouer du trombone », de do en ré, de dièses en bémols, de clé de sol en clé de fa, Stéphane et Yvon nos trombonistes, embouchent et le son de leur mélodie nous transportent jusqu’à Amsterdam.

Et on se retrouve là, avec les « copains d’abord » et autour d’une « Téquila »…

Après une « nuit de folie », le voyage touche presque à sa fin, mais pour finir en apothéose, rythmés par le battement les percussions, Sandrine, Claude, Béa, Guy et Denis, pas fatigués, nous guident vers le « Port d’Amsterdam », Marcel embouche sa trompette et c’est sur cet air populaire français qui ferait danser un « Béber » ou une « Anithska », que nous rejoignons notre « cité d’Or », notre pied à terre, notre village de St Georges les Baillargeaux.

Vous l’avez bien compris, tous ces morceaux font partie de notre répertoire et pour participer à ce merveilleux voyage musical et festif, n’hésitez pas à nous rejoindre où à nous appeler pour animer vos festivités.

« A la joie d’être ensemble », paroles de D’lyriens.

Alors, pour nous rejoindre, rendez-vous à Saint Georges Lès Baillargeaux (86) au pied du Futuroscope, tous les vendredi soirs à 20h30 pour nos répétitions…